Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Maman gère

Au revoir framboise #2 : IRM, hospitalisation et curetage

20 Janvier 2015, 19:45pm

Publié par Estelle

petit message d'encouragement de Mister B
petit message d'encouragement de Mister B

Je vous ai laissé le 8 Janvier dernier ici avec les résultats du contrôle de routine suite à la prise de cytotec et les craintes de la gynéco Mme S : il reste des "déchets" à faire évacuer par un curetage et la crainte d'avoir en prime une malformation artéro veineuse à confirmer par un IRM pelvien. Le tout agrémenté d'une infection à soigner par 10 jours d'antibiotique.

Je vous avoue que le temps est passé très lentement. Il y a eu les attentats , les meurtres et les prises d'otages. Il y a eu ma douleur grandissante, les saignements toujours présents et les larmes qui recommencent à couler. J'étais pas bien, vraiment pas bien.

Le Mercredi 14 Janvier je vais donc faire mon IRM. Depuis quelques jours (depuis le début du traitement anti biotique) j'ai de plus en plus de douleurs et de saignements mais bon j'attends de voir le docteur de l'IRM, il va tout m'expliquer hein, il sera gentil. Une intra veineuse et 30min plus tard, les infirmières ont oubliés de venir m'enlever l'intra veineuse et le médecin passe 2min me dire qu'il n'y a pas de complications et repars avec les clichés sous le bras en me disant que Mme S va me rappeler pour programmer le curetage.

Bon j'avais mal et le RDV avec l'anesthésiste pour le curetage c'était pas avant le 19, curetage dans la foulée donc je me décide à faire la grève et vais aux urgences avec la convictions de ne pas rentrer sans un médicament pour la douleur.

Aux urgences je voie un nouveau gynéco (j'en ai vue 5 en tout), re re re re re écho, re re re re re explication de tout mon cas. Il pense que les "déchets" sont dans le col et va tenter de les enlever sans anesthésie. J'aurais du me méfier à ce moment là ... Bon il a beau tirer il se rend à l'évidence, ça marche pas et "oh là vous saignez beaucoup du coup on va vous hospitaliser ce soir quand même car le curetage dans 1 semaine ou plus ça fait loin" . Merci Mr enfin un peu de bon sens. Bon le gynéco dont j'ai oublié le nom était avec 2 internes qui ont eu du mal à trouver mon col et ça c'était pas cool, c'était long et pas franchement agréable comme tentative mais ça aura eu le mérite de me faire saigner suffisamment pour me faire hospitaliser quelque peu d'urgence.

Le 14 au soir après un passage en vitesse à la maison pour prendre 2/3 affaires me voilà donc pour un petit séjour au service gynéco. Ils sont gentil on est pas dans la maternité mais ya une folle qui parle toute seule dans la chambre à côté, c'est pas mieux.

Le 15 au matin, je vous passe le réveil en pleine lumière à 7h du mat pour prendre encore une douche à la bétadine. Anesthésie générale vers 10h pour un dodo de 15-20 min. Je hais l'infirmer qui m'a fait parler de Baby'mat avant de mettre le masque car j'ai pas du tout fait de beaux rêves mais plutôt réfléchi à mes commandes -_- . Au réveil , j'ai envie de claquer l'infirmer qui me secoue pour que je reprenne conscience car du coup j'ai mal, abruti, j'étais mieux en étant endormi. On me pose un anti-douleur en intra-veineuse et ça a fait effet rapidement. A l’hôpital tous passe par intra-veineuse à priori donc je l'ai gardé les 3 jours et j'en ai vue défiler des sacs transparents pleins de liquides différents.

De retour dans la chambre à 12h. Re-reveil à 13h30, ya Mister B et le plateau repas arrive ENFIN.

J'ai passé le reste de la journée à dormir donc quand la gynéco qui m'a fait le curetage vient à 18h, elle me réveille et vue ma tête me dit "bon euh on va pas vous laisser sortir ce soir là" (Mme 5 a un accent Russe alors prononcez ses phrases avec l'accent Russe svp ! ). Je ne sais pas qui a mis en tête au personnel que je voulais sortir très vite mais j'ai eu droit à 15 versions différentes : le matin l’anesthésiste m'a dit "vous sortirez le lendemain de l'intervention" , à mon réveil l'autre anesthésiste m'a dit "vous sortez d'ici quelques heures'" et la Mme 5 comptait également me faire sortir le soir même. Plan qui à changé en voyant ma tête à 18h, bonne initiative ma grande.

Je n'ai plus mal mais entre 18h et 1h du mat j'ai beau dire aux infirmières, aides soignantes ou sages femmes que j'ai mal à la tête et comme quand on a de la fièvre : mal partout et courbatures, on s'en fou quelque peu car j'ai pas de température (bon rassurez vous j'ai quand même une perf d'anti-douleur entre autre réjouissance, ce sont pas des barbabes).

A 2h, on me prend une 4em fois la température et "oh 38.8 en effet ça va pas bien là Mme" ah bon sans rire ? Medicament en perf pour faire chuter la fièvre et pleins de prises de sang et là voilà repartie. 30min après j'allais mieux, j'ai pu dormir le restant de la nuit.

Au réveil (vous savez celui à 7h en pleine lumière), re prise de sang et re prise de température. Pas de fièvre donc le verdict de la prise de sang du matin déterminera ma sortie ou non (celle faite pendant la nuit part en culture pour quelques jours). A 12h Mme 5 revient me voir pour me dire que ça va les résultats sont pas trop mauvais, je vais pouvoir sortir.

Je repars avec une belle ordonnance, un RDV dans 3 semaines et comme consigne de surveiller ma température.

Traitement : 2 anti-biotiques à prendre pendant 15 jours, du fer car je suis anémié ( ça a pris 25 jours mais j'ai finit par l'être quand même ! ) et du dafalgan pour la douleur. Je dois aussi aller prendre de l'ultra levure et des ovules contre les mycoses car ma flore intestinale et vaginale en prennent un coup à cause du traitement.

Voilà, voilà, je vous écrit de mon lit, je vais bien, j'ai pas mal (du moins rarement), je saigne très peu et la température est assez stable. Comme je n'ai pas d'arrêt de travail puisque je suis chef d'entreprise je me suis dit qu'une semaine de repos c'était pas mal donc à partir de demain je recommence à sortir, prendre la voiture etc.

Nous voilà exactement 1 mois après la prise de cytotec, nous pouvons faire un petit bilan des réjouissances.

- une FC non spontanée suite à une grossesse non évolutive donc déclenché par le cytotec

- Des douleurs et saignements anormaux pendant 25 jours

- Une première infection à J15

- Une forte vascularisation : Le placenta est encore présent dans l'utérus donc un utérus qui contracte de plus en plus pour évacuer, sans succès.

- Trop de circulation sanguine donc risque de complication mais ce ne fut pas le cas

- Une tentative de curetage sans anesthésie : ratée

- Un curetage sous anesthésie générale (dont on ne sait pas encore si il a réussi mais bon on va dire que oui)

- Une deuxième infection avec montée de fièvre

- 5 prises de sang dont une avec le dosage BHCG ( à 54 mui le 14, avant intervention)

- Un IRM avec une perfusion à droite

- Au moins 5 médicaments différents par intra veineuse avec une perf à gauche (autant vous dire que je suis piquée de partout hein)

- J'ai vue 5 gynécologues obstétriciens avec pour le moment 6 passages au CH /urgence

Comme explication pour le moment j'ai eu :

- la grossesse non évolutive c'est 1 sur 4 pendant le 1er trimestre, "la nature est bien faite"

- les "déchets" c'est le placenta qui est resté accroché là, il est partie en analyse après le curetage

- les infections c'est parce que 25jours de saignements ça favorise les infections donc j'ai 2 anti biotiques différents et on attend au cas ou les résultats de la mise en culture.

- la fièvre c'est lié à l'infection n°2

Je pense avoir fait le tour des complications donc on est rodés pour la suite, ça peut difficilement devenir pire mais bon on va toucher du bois car avant le dernier contrôle on ne s'avoue pas vainqueur pour tourner la page définitivement.

Ce que j'ai pu apprendre des ces petites rencontres avec le milieu hospitalier :

- toujours insister pour avoir des copies des résultats et des comptes rendu (car ils savent pas communiquer dans les hôpitaux visiblement)

- toujours dire tous les symptômes que tu as même si tu vas être ridicule

- ne pas hésiter à appeler, consulter ou se rendre sur place si tu trouve que quelque chose cloche

- insister si on t'écoutes pas ou te renseignes pas assez

-oublier ta pudeur

- te méfier quand une interne (surtout si cette personne a une étiquette écrite au stylo et non un joli badge) te demande " ça vous dérange si c'est moi qui vous pique" et qu'elle arrive peu confiante avec sa supérieur qui la coach

- ne pas hésiter à sonner ou te manisfester car ils ont tendance à t'oublier ( ça m'ai arrivé 3-4 fois quand même !)

Sur ce j'espère ne pas remettre les pieds aux CH avant longtemps (bon, sans compter la visite de contrôle qui j'espère sera la dernière donc) même si toute l'équipe est très sympa et presque aux petits soins.

Ce que je retiens de très positif c'est que Mme 5 , la gynéco Russe m'a dit qu'on pouvait reprendre les essais après le RDC et non d'attendre un cycle complet de plus. C'est la première à me le dire et je vais retenir cette version. Le RDC est reporté à dans 4-6 semaines car les compteurs sont remis à 0 suite au curetage donc bon au final on en revient presque à la même chose que si j'avais eu à attendre 2 cycles complet depuis l'expulsion ....

Je reprend tout doucement du poil de la bête, le moral revient puisque je n'ai plus mal et je me concentre sur un projet de voyage pour cet été histoire de me changer les idées.

Bisous à toutes ;)

Commenter cet article

Damanne 22/01/2015 11:14

Et bien, que d'épreuves... Tu n'as pas été épargnée.
C'est bien de te changer les idées en pensant à un voyage, tun rythme normal va reprendre son cours, tu vas reprendre des forces et retrouver le moral... pour pouvoir sereinement relancer les essais.
Repose toi bien et prends bien soins de toi.

Estelle 22/01/2015 11:39

merci merci. J'ai eu un courrier du CH, mon rdv avec Mme 5 sera le 16 Février (soit 4 semaine et demi après l'intervention au lieu de 3 ...) donc j'irais faire un tour aux urgences la semaine pro avant de partir pour 10j dans le Sud

La Reine de la PMA 21/01/2015 14:12

Je te trouve très courageuse car on peut dire que tu auras eu droit à toutes les étapes difficiles de la fausse couche.
Prends bien soin de toi, repose toi et j'espère que tu auras très vite une belle nouvelle à annoncer!

Maman gère 21/01/2015 14:26

C'est gentil merci. Tout le monde me dit "oh t'es courageuse" mais a t-on vraiment le choix ? J'ai repensé à il me semble un de tes articles disant que tu ne voulais pas de la compassion des gens et que personne n'a prévu au départ d'être en PMA donc tu n'es pas un être supérieur à traverser la tempête : tu dois la traverser de toute façon. C'est marche ou crève.
Je ne comprenais pas tout à fait le sens mais au final, maintenant que toutes ces merdes m'arrivent je suis bien d'accord, je suis forte car de toute façon il faut bien l'être et j'en sors forcément plus forte que ce que je l'étais avant.
J'espère en effet qu'une bonne nouvelle va revenir vite car je t'avouerais que la PMA me fait très peur, je rêve secrètement d'être une hyper fertile mais ce n'est pas tout à fait le cas ;)

J'espère que tes craintes vont s'estomper au fil des semaines et des bonnes nouvelles qui t'attendent !

cyrielle 20/01/2015 21:22

Je croise les doigts pour que le dernier rendez-vous soit le bon. J'ai eu deux autres copines qui ont malheureusement connues une FC ( une précoce et une à peu près à ton stade) et les différents gynéco ont conseillés de ne pas attendre non plus. Alors foncez dès que possible ;-)

Maman gère 20/01/2015 22:07

après le cytotec ou après le curetage car c'est différent. Après le cytotec on conseille globalement de ne même pas attendre le RDC et après un curetage en général on conseille d'attendre le RDC +1 cycle. Dans mon cas ce serait pas du luxe d'attendre vue les complication etc mais bon ça nous convient pas du tout d'attendre un cycle . Si ça marche pas de suite c'est pas grave mais le fait de ne pas essayer c'est trop frustrant on est pas d'accord. De toute façon Mister B commence a avoir sa période de déplacement donc bon faudrait un bon coup de chance pour que ça marche dans les premiers cycles ... Bref sinon ça va ;)